Domaine de la Croix Saint-Jacques

C’est dans la ville bourguignonne de Joigny, commune située à 40 km au nord de Chablis, que s’ancre l’histoire du Domaine de la Croix Saint-Jacques.

 

 

 

 

 

 

Joigny les vignes et la ville

 

 

 

 

 

 

Manuel Janisson entouré de Michel et Jean-Michel Lorain
devant la Côte Saint Jacques

 

 

 

 

 

 

Manuel Janisson avec Michel Lorain et Jean-Paul Ledrogo

 

 

 

 

 

 

Michel Lorain et responsable du chai dans la cuverie

 

 

 

 

 

 

Dégustation en cave la Croix Saint-Jacques

Un vin de France pour le Roi Soleil

Un vin de France pour le Roi Soleil

C’est un dimanche de 1704 que le Louis XIV, découvrit le Vin Gris de Joigny suite à une rencontre plus que surprenante avec un vigneron jovinien lors d’une messe à Paris. A cette époque, le vin de Joigny, produit en grandes quantités, était acheminé par voie fluviale vers la capitale française. Des péniches chargées de futs contenant la précieuse boisson se rendaient par petites étapes jusqu’à Bercy, accompagnées par un vigneron du terroir. En 1704, le jovinien désigné pour accomplir cette tâche fut un dénommé Pavillon. De taille gigantesque, il représentait à la perfection tous ces admirables paysans qui, pendant des siècles, se consacrèrent avec amour, à la culture de la vigne et à la production de son délicieux produit.

Parvenu à Paris, il décida d’assister à la messe du dimanche matin. Au moment de l’élévation de l’eucharistie, Pavillon, comme tous les autres fidèles, s’agenouilla. Mais sa taille immense lui fit dominer l’assistance. Le Roi-Soleil remarqua immédiatement ce grand buste qui dépassait tout le monde. Pensant que Pavillon était resté debout, il dépêcha aussitôt l’un de ses gardes pour lui demander de se conformer aux obligations de la messe. Le garde revint dire au souverain que son sujet était bien et bel agenouillé.

Une fois la messe achevée, Louis XIV se fit présenter Pavillon, et un dialogue s’engagea entre les deux hommes :

« Comment t’appelles-tu ?

– Pavillon, Sire.

– Que fais-tu ?

– Je suis vigneron de Bourgogne et j’arrive de Joigny pour vous servir, Sire.

– Que viens-tu faire ici ?

– Sire, j’ai apporté dans une barque le vin de ma récolte pour essayer de le vendre aux Parisiens

Mais j’ai beaucoup de mal, c’est vraiment très dur ! »

Le Roi Louis XIV, amusé par la spontanéité et le bagout de ce courageux vigneron, accepta de goûter son vin. Séduit par son parfum floral, son bouquet délicat et sa robe cristalline, le souverain demanda à son Grand Echanson de passer commande de ce Vin Gris.

A partir de ce jour, le « Vin des Roses » de Joigny Côte Saint Jacques coula à flots sur les tables de la Cour du Roi Louis XIV à Versailles. En outre, afin de remercier Pavillon de lui avoir fait connaître ce vin étonnant, le Roi Soleil lui octroya le droit de vendre son vin sur la grève de Bercy, et ce, sans payer aucune taxe.

En signe de reconnaissance, les bouteilles du Vin Gris de Joigny furent décorées avec des petites médailles émaillées sur lesquelles étaient représentées des Fleurs de Lys, symbole de la monarchie française.

Un vin Riche en Vertus

En 1783, Joachim de la Mothe, médecin de l’hôpital Hôtel Dieu à Paris, définissait les vertus du Vin Gris de la Côte Saint Jacques ainsi : « Mariant harmonieusement les qualités des vins de la Champagne et de la Bourgogne, en combinant avec bonheur leurs principes constitutifs, les vins de Joigny ne surchargent ni ne font travailler l’estomac ; ils ne procurent par d’ivresses longues et dangereuses ». Le Vin Gris est apprécié pour ses propriétés apéritives et balsamiques : mettant du baume au cœur, il apaise et console. Procurant du plaisir, il donne du bonheur, comme aurait pu le dire Epicure.

Le Vin des Epicuriens, des Fêtes et de la Convivialité

Dans son Grand Dictionnaire de la Cuisine, Alexandre Dumas sélectionne les vins de Joigny et de Côte Saint Jacques comme devant absolument appartenir à la liste des vins d’une cave bien garnie. Il cite le Vin Gris de Joigny comme la boisson favorite du fameux Jean de la Fontaine et de ses amis poètes. Ecoutant les recommandations de l’incontournable Vatel, maître d’hôtel du Grand Condé, le très puissant Surintendant Fouquet, protecteur de La Fontaine, Pélisson, Molière et autres artistes à la Cour de Versailles, fut ainsi obligé de servir du Vin Gris aux somptueuses fêtes qu’il donnait à Saint-Mandé.

Au Collège d’Harcourt à Paris, devenu le Lycée Louis le Grand, le Vin de Joigny était servi aux hôtes de marque et aux internes les jours de fête. Ce collège a accueilli des élèves comme Racine, Boileau, Pierre Nicole, le cardinal Hercule de Fleury (aumônier de Louis XIV et précepteur de Louis XV) et bien d’autres hommes illustres.

Pendant plusieurs siècles, et jusqu’à la Révolution Française, les Confréries du Vin des Roses, associations de vignerons joviniens, célébraient avec faste chaque année, le 25 janvier, le vin dit de « Saint Jacques » ou Vin Gris. Ces rassemblements populaires s’accompagnaient également de Descentes aux Caves. Les caves de Joigny, avec leurs profondeurs et souterrains, étaient un lieu intime, secret et mystérieux où l’on recevait ses parents et amis et se racontait mille et une choses, le verre à la main. De ces descentes aux Caves, les hommes remontaient quand, et comme, ils pouvaient !

e suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et modifiez-moi. Je suis l’endroit parfait pour raconter une histoire, et pour vous présenter à vos utilisateurs.

Domaine de la Croix Saint-Jacques

C’est dans la ville bourguignonne de Joigny, commune située à 40 km au nord de Chablis, que s’ancre l’histoire du Domaine de la Croix Saint-Jacques.
Riche d’une histoire de plus d’un millénaire, le vignoble jovinien, dont la superficie atteignait 540 hectares au Moyen-Age, jouit de la protection de la forêt d’Othe et du climat de l’Yonne. L’importante inclinaison des coteaux et la craie turonienne du sous-sol confèrent aux vins de Joigny leur caractère unique, très apprécié des convives de Louis XIV et du roi lui-même.
Détruit en totalité par le phylloxéra, le vignoble de Joigny renaît en 1982 grâce à Michel Lorain qui se lance dans cette aventure avec l’aide de Claude Bourguignon, le spécialiste des sous-sols et terroirs. Ensemble, ils étudient la spécificité du terroir de Joigny et parviennent à redonner ses lettres de noblesse à ce vignoble oublié.
C’est en 2010 que Manuel Janisson, vigneron et négociant champenois reconnu, reprend les rênes du Domaine de la Croix Saint-Jacques pour y apporter de nouvelles perspectives. De nos jours, le Domaine compte 12 hectares de vignoble plantés essentiellement en Pinot Noir et Chardonnay.

La qualité et le référencement ne se copie pas !